Scène de musiques actuelles
de territoire en ardèche

Nouvelles perles musicales venues du continent africain, ces artistes ont été polies aux vents chauds de la région des Illighadad au Niger. Le groupe est né de l’impulsion créatrice de Fatou Seidi Ghali, qui décida que les Ishumars, ces bluesmen du désert, pouvaient être aussi des femmes. Ensemble, elles soufflent une musique de transe, un blues lancinant et mélodieux… Grand ouvert à la Vie et à ses possibles !

 

Si vous aimez : Toumast, Ali Farka Touré, le blues du désert…

 fatou seidi ghali : chant, guitare | alamnou akrouni : chant, percussions | mariama salah assouan : chant, percussions | ahmoudou madassane : chant, guitare

à noter !

 

Images & Paroles d’Afrique

Concert présenté en lien avec le 19ème Festival Images & Paroles d’Afrique, du 7 nov au 2 déc 2017. Rencontres possibles avec des associations présentes sur place.

 

Théâtre municipal

Viviers

VIVIERS 07220

04 75 90 17 84

LES FILLES DE ILLIGHADAD

 

Sur Place : 15€ | Prévente : 13€ | Adhérent : 11€ | Réduit : 9€ | Jeune : 6€

 

Blues touareg

Nouvelles perles musicales venues du continent africain, ces artistes ont été polies aux vents chauds de la région des Illighadad au Niger. Le groupe est né de l’impulsion créatrice de Fatou Seidi Ghali, qui décida que les Ishumars, ces bluesmen du désert, pouvaient être aussi des femmes. Ensemble, elles soufflent une musique de transe, un blues lancinant et mélodieux… Grand ouvert à la Vie et à ses possibles !

 

Si vous aimez : Toumast, Ali Farka Touré, le blues du désert…

 fatou seidi ghali : chant, guitare | alamnou akrouni : chant, percussions | mariama salah assouan : chant, percussions | ahmoudou madassane : chant, guitare

à noter !

 

Images & Paroles d’Afrique

Concert présenté en lien avec le 19ème Festival Images & Paroles d’Afrique, du 7 nov au 2 déc 2017. Rencontres possibles avec des associations présentes sur place.

 

Détail des groupes

Fatou Seidi Ghali, Alamnou Akrouni et Mariama Salah Assouan – viennent de la région des Illighadad, en plein coeur de la brousse du Niger, rarement on aura entendu des sons qui résonnent avec autant d’émotion que ceux des Filles de Illighadad. Fatou Seidi Ghali dirige ce groupe à la guitare et au chant, avec son jeu mesuré et calme, elle est l’une des seules guitaristes féminines de musique touareg, dans un monde dominé par le genre masculin. Ensemble avec ses cousines Alamnou et Mariame, au chant, elles vont droit à l’essence de cette musique des « ishumars », la mélangeant sur scène avec la tradition du « Tende », enregistrant leurs morceaux dans un grand studio ouvert : le désert. Une musique minimaliste, poétique et féminine où les rythmiques transes et ancestrales des « Tendes » viennent soutenir un blues lancinant et mélodieux. L’Amour, la religion, les difficultés de la vie, la joie de la communauté, la glorification de la nature et la culture Touaregs sont les thèmes distillés au gré de leurs morceaux.