Scène de musiques actuelles
de territoire en ardèche

Le festival EN PLACE ! est organisé par En Scènes - Annonay Rhône Agglo en partenariat avec la SMAC 07 et Quelques p'Arts...


Ti’kaniki est un collectif lyonnais composé pour moitié de Réunionnais et moitié de Métropolitains aux origines diverses. Dans ce groupe pas de chanteur principal fixe, tout le monde chante et joue les différentes percussions. Tous y partagent une passion pour le maloya, la musique traditionnelle de la Réunion. Le maloya trouve ses origines dans l’histoire complexe et souvent douloureuse de l’île – fruit de l’esclavage, il fut longtemps cantonné à des fêtes clandestines où les esclaves affirmaient leur désir d’indépendance. 

Après 3 ans de kabars (bals maloya) réguliers à Lyon, le propos et la qualité musicale du Ti'kaniki ne sont plus à prouver. Suite à de nombreuses invitations du monde entier (René Lacaille, King Ayisoba, Bab l'Bluz, Nilamayé, Toumani Diabaté, Jidé Hoareau..) le collectif développe un maloya cosmopolite, novateur mais solidement ancré à ses racines.

Sa musique est à son image, composée de musiciens réunionnais ayant joué avec les plus grands (Danyel Waro, Groove Lele, René Lacaille), et de musiciens hyperactifs aux cultures et racines diverses (Bongo Hop, Kumbia Boruka, Cirque Plume, Suissa, Pixvae..).

Place des Cordeliers

Annonay

Annonay 07100

Annonay

SAM 24 AOÛT 21H

Place des Cordeliers

EN PLACE ! Avec Ti'Kaniki

 

Gratuit !

 

Maloya

Le festival EN PLACE ! est organisé par En Scènes - Annonay Rhône Agglo en partenariat avec la SMAC 07 et Quelques p'Arts...


Ti’kaniki est un collectif lyonnais composé pour moitié de Réunionnais et moitié de Métropolitains aux origines diverses. Dans ce groupe pas de chanteur principal fixe, tout le monde chante et joue les différentes percussions. Tous y partagent une passion pour le maloya, la musique traditionnelle de la Réunion. Le maloya trouve ses origines dans l’histoire complexe et souvent douloureuse de l’île – fruit de l’esclavage, il fut longtemps cantonné à des fêtes clandestines où les esclaves affirmaient leur désir d’indépendance. 

Après 3 ans de kabars (bals maloya) réguliers à Lyon, le propos et la qualité musicale du Ti'kaniki ne sont plus à prouver. Suite à de nombreuses invitations du monde entier (René Lacaille, King Ayisoba, Bab l'Bluz, Nilamayé, Toumani Diabaté, Jidé Hoareau..) le collectif développe un maloya cosmopolite, novateur mais solidement ancré à ses racines.

Sa musique est à son image, composée de musiciens réunionnais ayant joué avec les plus grands (Danyel Waro, Groove Lele, René Lacaille), et de musiciens hyperactifs aux cultures et racines diverses (Bongo Hop, Kumbia Boruka, Cirque Plume, Suissa, Pixvae..).