Verdée

Elle voulait un nom à la fois neuf et enraciné, inédit et familier. La terminaison de vieux prénoms féminins et comme un écho de vert, de vrai. Verdée, c’est un nom qui raconte forcément un arbre, une colline, une brise montée de l’éternité du sol. Verdée est une artiste qui ressemble à son nom. à la fois prodige et amie, limpidité et mystère, proche et perchée… Si l’on aime comparer, disons l’âme combative d’Anne Sylvestre dans la fébrilité de Björk, une chamane sioux dans la chanson XXIe siècle…
Elle a entassé pas mal d’aventures et d’échappées, pris des virages et des détours, quelques impasses et des chemins de traverse : des études de droit, de claquettes, de photo avant de chanter des standards de jazz, de la bossa nova, d’inventer un pétillant duo « électro bazar », Katia Goldmann et Lui. Il lui a fallu quelques temps pour désirer des chansons qui ressemblent à tout ça – le sentiment avec les yeux ouverts, le romantisme qui n’ignore pas le monde, la liberté d’aller où portent les urgences et les fidélités du cœur…

Balade dans la Montagne d’Ardèche

Coucouron, Le Béage

Projet réalisé dans le cadre du CT EAC de la communauté de communes Montagne d’Ardèche.

LA SMAC 07 et l’artiste Verdée investissent le territoire de la Montagne d’Ardèche pour construire une balade avec les habitants, en proposant :
– Des ateliers en EHPAD : création de textes
– Des ateliers en collaboration avec le conservatoire départemental Ardèche Musique et Danse : création musicale avec les élèves de l’antenne des Sources.

Les Balades Musicales de Verdée sont des parcours de marche ponctués de haltes en musique, au contact d’une nature que l’on redécouvre parfois jusque dans la ville.

La Restitution sous forme de balade musicale se déroulera à l’Abbaye de Mazan, lieu magique alliant patrimoine ancestral et art contemporain.

Verdée

Elle voulait un nom à la fois neuf et enraciné, inédit et familier. La terminaison de vieux prénoms féminins et comme un écho de vert, de vrai. Verdée, c’est un nom qui raconte forcément un arbre, une colline, une brise montée de l’éternité du sol. Verdée est une artiste qui ressemble à son nom. à la fois prodige et amie, limpidité et mystère, proche et perchée… Si l’on aime comparer, disons l’âme combative d’Anne Sylvestre dans la fébrilité de Björk, une chamane sioux dans la chanson XXIe siècle…
Elle a entassé pas mal d’aventures et d’échappées, pris des virages et des détours, quelques impasses et des chemins de traverse : des études de droit, de claquettes, de photo avant de chanter des standards de jazz, de la bossa nova, d’inventer un pétillant duo « électro bazar », Katia Goldmann et Lui. Il lui a fallu quelques temps pour désirer des chansons qui ressemblent à tout ça – le sentiment avec les yeux ouverts, le romantisme qui n’ignore pas le monde, la liberté d’aller où portent les urgences et les fidélités du cœur…