Scène de musiques actuelles
de territoire en ardèche

SMAC 07, Qu'es aquò ? > Présentation

Préambule

Si la SMAC 07 programme et diffuse des artistes dans les deux lieux « historiques » principaux, que sont La Presqu’île à Annonay et le Théâtre Municipal à Viviers, son projet a une vocation bien plus large, tant du point de vue des contenus que du rayonnement. 

Du Nord du département, sur les plateaux et collines de l’Ardèche Verte, au Sud jusqu’aux Cévennes, à l’Ouest dans la Montagne Ardéchoise, ou à l’Est sur les bords du Rhône, la SMAC 07 pose ses valises le temps d’un concert, d’un festival, d’un projet d’éducation artistique, ou encore d’un simple échange musical entre un artiste et son public.

La SMAC 07 programme également des concerts dans les saisons des salles de spectacles partenaires, mais aussi, grâce à de très nombreux partenariats locaux, à la campagne, dans les bistrots, les exploitations agricoles et viticoles, ou encore dans des événements et festivals ardéchois. 

Un travail régulier permet d’accompagner des artistes dans leurs créations, leurs projets artistiques et musicaux, grâce à des temps de résidences ou grâce au dispositif « Artiste Associé », qui permet de s’investir le temps d’une saison. La SMAC 07 soutient également les artistes amateurs, via des rencontres, des propositions d’accompagnement et des scènes ouvertes.

Tout au long de la saison, la SMAC 07 sensibilise les différents publics grâce à des actions de médiation culturelle, en développant des projets transversaux, en lien avec son territoire, ses partenaires publics et privés, issus des secteurs associatifs, institutionnels, culturels, sociaux, ou encore d’enseignement. Les nombreux projets d’éducation artistique et culturelle permettent de vraies rencontres entre artistes, équipes éducatives et élèves, impliquant non seulement des échanges de savoirs, mais également de vrais temps d’expérimentation et de création. 

L’action de la SMAC 07 s’intègre dans l’économie sociale et solidaire, tout en accordant une grande importance à la dynamique associative de la structure.

Bien relayée médiatiquement, la SMAC 07 diffuse aussi de bonnes ondes au cours d’émissions dédiées par des radios associatives partenaires, contribuant à la diversité des esthétiques musicales.

Soutenir la SMAC 07 en allant aux concerts, ou encore en devenant adhérent, c’est soutenir la diffusion des musiques actuelles sur le territoire ardéchois, mais aussi s’engager à rendre accessible la culture musicale à tous !


Chaque année depuis sa création, la SMAC 07 s’efforce de conforter son travail à l’échelle départementale, en renforçant son rôle permanent de lien aux artistes des musiques actuelles et aux populations. C’est le fruit d’un travail au service d’un projet unique, qui investit non seulement deux lieux repérés du public, mais surtout qui déploie des partenariats sur le reste du département, pour une réelle dynamique d’aménagement musical du territoire. En sensibilisant les différents publics grâce à la médiation culturelle, et en développant des projets transversaux, la SMAC 07 s’intègre dans un processus de développement durable dont le moteur est l’économie sociale et solidaire d’une vie associative active. En effet, derrière ce beau projet se trouve non seulement une équipe active de salariés et de techniciens, mais aussi de nombreux bénévoles, qui font danser et chanter la SMAC 07 et son public, au fil des saisons.

 

Genèse & Histoire

Le label SMAC (Scènes de Musiques Actuelles*) fait partie des douze labels nationaux du spectacle vivant délivrés par l’Etat (Ministère de la Culture), qui ont été reprécisés dans la Loi relative à la liberté de la Création, à l'Architecture et au Patrimoine (loi LCAP promulguée en juillet 2016). Cette loi vise à protéger et garantir la liberté de création, à moderniser la protection du patrimoine culturel et à consolider le cadre juridique de la politique de labellisation des structures du spectacle vivant et des arts plastiques entreprise par le Ministère de la Culture.

Initié en 1996, le cahier des missions et des charges pour les Scènes de Musiques Actuelles a évolué sous forme de label national en 2010, puis en 2013, avant un nouveau décret du 28 mars 2017 qui a fait l’objet d’un arrêté le 5 mai 2017. Il concerne plus de cent lieux dédiés à la création, à la diffusion, au développement des pratiques artistiques professionnelles et amateurs, à la mise à disposition de ressources. Il est attribué en fonction de la densité de la population et des spécificités territoriales, de la dynamique de complémentarité de projets portés par des équipes et lieux identifiés. Il a vocation à irriguer la vie musicale dans ce domaine artistique sur l’ensemble du territoire national.

Jusqu’en 2009, tous les départements de la région Rhône-Alpes étaient dotés d’au moins une SMAC en préfiguration ou en fonctionnement ; seule l’Ardèche ne l’était pas. Aussi, trois structures associatives historiques impliquées sur le secteur des musiques actuelles (Une Ile au Large / La Presqu’île – Annonay, Cavajazz – Viviers, et L’Art Scène – Payzac) se sont engagées dans le projet d’un portage partenarial d’une SMAC innovante à l’échelle du département de l’Ardèche. En effet, son contexte territorial (ruralité, zones enclavées, absence de centralités, de convergences géographiques et d’importants centres urbains, faible densité de population...) avait rendu caduque l’idée d’un équipement central dédié aux musiques actuelles et irriguant l’ensemble du territoire et de sa population, comme c’est le cas pour la plupart des SMAC organisées en lieu unique.


Après des années de présence sur le département, ces trois équipes/lieux ont su démontrer le caractère structurant de leur projet respectif au travers d’une fine expertise artistique et culturelle et par le développement de leurs actions et missions d’intérêt général. Leur implantation géographique sur trois bassins de vie très distincts (Nord Ardèche pour La Presqu’île, Sud Ardèche– Vallée du Rhône pour Cavajazz et Sud Ardèche– Cévennes pour L’Art Scène) a rendu cohérente l’idée de créer une SMAC de territoire pouvant irriguer une grande partie du département de l’Ardèche à partir de dynamiques locales mises en réseau selon une logique de triangulaire.

Le premier projet culturel et artistique commun a été élaboré et validé en 2010, et une convention SMAC multipartite et triennale a été signée entre l’Etat (Ministère de la Culture), la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Ardèche, les communes d’Annonay, Viviers et Payzac, et les trois associations. Cette convention d’objectifs a ainsi formalisé la première SMAC de territoire labellisée en France.
Une nouvelle association est créée en juin 2010 : l’Association de gestion de la SMAC Ardéchoise (AGSA), structure transversale organisant la mutualisation des outils et des salariés, et le pilotage global du projet. En 2013, la SMAC 07 s’est reconfigurée suite à la liquidation de L’Art Scène, conduisant la SMAC 07 à s’organiser autour de 2 lieux (La Presqu’île et le Théâtre de Viviers) et d’une fonction ressource à dimension départementale. Cette évolution a été précisée dans un nouveau projet culturel et artistique, puis validée dans une nouvelle convention SMAC pour la période 2014-2016.

Reconnue et largement observée dans son modèle de coopération, labellisée nationalement par le Ministère de la Culture et accompagnée par les collectivités territoriales, la SMAC 07 n’a cessé, depuis 2010, d’ancrer ses missions de service (aux) public(s) sur le territoire. Elle remplit les missions générales d’une SMAC de façon collective et co-construite, en plaçant au cœur de son projet les notions de territoire, de circulation des projets artistiques, de mutualisation des outils de travail et de partage des compétences. Elle permet aujourd’hui de faire vivre un schéma de développement des musiques actuelles en Ardèche, s’organisant à partir de territoires locaux en mouvement et interconnectés entre eux. Elle est un modèle de territorialisation ambitieux, qui participe activement à l’aménagement musical du département et à la vie de son écosystème culturel. Elle est un laboratoire au service des artistes, des publics, et des populations ardéchoises, favorisant leur implication participative, leur émancipation et leur créativité, et contribuant à la diversité artistique et culturelle du secteur des musiques actuelles.

Désormais, à l’issue du processus de fusion des associations mené au printemps 2018, la SMAC 07 entre dans une nouvelle phase d’évolution de son projet artistique et culturel, devant conduire à une nouvelle convention triennale SMAC 2019-2021.


*Les musiques actuelles regroupent la chanson, le jazz et les musiques improvisées, les musiques traditionnelles et les musiques du monde, ainsi que les musiques électro-amplifiées (rock, pop, country, blues, métal, hardcore, reggae, ragga, dub, musiques électroniques, rap et autres genres assimilés). Elles sont une réalité manifeste dans notre société en étant très largement écoutées et pratiquées. Elles évoluent très souvent selon des modes d’apprentissage spécifiques et selon des parcours non conventionnels. Elles constituent des processus identitaires, des relations quotidiennes, des rapports de génération ou d’appartenance sociale et sont en cela, intimement liées aux identités et à la diversité des individus qui les emploient. Elles voyagent, s’échangent, engendrent des métissages pour constituer un foisonnement de genres qui se sont créés depuis la fin du 19ème siècle. Elles sont inscrites au cœur de la diversité culturelle de notre monde.

 

La Presqu'île - Annonay

L'histoire

L’association «Une Ile au Large - Musique et Culture» est créée à Annonay en 1993 par un collectif d’artistes locaux et de passionnés, désireux de répondre aux besoins qui s’expriment alors en termes d’encadrement des pratiques musicales en amateur et de production d’artistes régionaux en émergence pour les accompagner vers la professionnalisation. Le projet de départ s’enrichit dès 1996 d’une activité ressource et d’un travail ponctuel de programmation. L’association décide alors de réhabiliter l’ancien cinéma paroissial d’Annonay pour le transformer en une salle de spectacles : La Presqu’île ouvre ses portes en septembre 2000. L’ouverture de ce lieu culturel initialement généraliste (musique, théâtre, danse, conte, vidéo…) permet d’engager une véritable pérennisation des actions de l’association, notamment en ce qui concerne la diffusion, prenant alors le pas sur le travail de production. Si la diffusion représente la principale activité de la structure avec une cinquantaine de concerts organisés à l’année, qui attirent un public varié autant urbain que rural, connaisseur ou néophyte, l’association travaille aussi sur le soutien à la création en direction d’artistes professionnels, l’accompagnement des pratiques musicales en amateur au moyen de répétitions montées et scènes ouvertes et l’action culturelle à destination de publics sociaux et scolaires.

Le lieu

Salle de patronage au début du XXe siècle, devenue cinéma paroissial «Le Foyer» entre 1920 et 1970 (un magnifique projecteur d’époque se trouve dans le hall), elle a rouvert ses portes en 2000, lorsque deux couples d’amis, Serge Largeron & Catherine Dubois et Pierrot & Betty Poinas, rapidement rejoints par une trentaine de bénévoles décident de lui offrir une nouvelle tranche de vie autour du spectacle vivant. Située entre les deux rivières qui traversent la ville d’Annonay (la Deûme et la Cance), elle a été renommée «La Presqu’île»... Aujourd'hui, La Presqu'île est entièrement équipée, aménagée pour recevoir les arttistes et le public et dotée d’une jauge de 200 spectateurs. Elle offre ainsi une grande proximité entre les artistes et le public favorisant les échanges. Sa configuration permet d'adapter l'aménagement de l’espace selon le type de concert (assis, debout, mixte, cabaret...) composant une ambiance différente à chaque soirée.

 

Cavajazz - Viviers

Cavajazz à Alba-la-Romaine

En décembre 1993, il paraissait un peu fou de créer un club de jazz dans un petit village de l’Ardèche méridionale... Cela ne l’était pourtant pas pour Max Cottet et Philippe Euvrard, deux hommes passionnés par les musiques et par les rencontres, qui ont uni leurs énergies et leurs compétences pour fonder l’association Cavajazz à Alba la Romaine .Face aux vents contraires et à tous ceux qui pensaient qu’ils étaient illuminés, ils ont prouvé que leur folie était douce et magique, et ils ont su rassembler autour de leur projet un groupe de bénévoles tout aussi passionnés et dévoués à cette aventure magnifique. Avec pour objectif initial de créer un lieu de proximité pour les rencontres musicales, particulièrement autour des différentes esthétiques du jazz mais aussi autour d’autres courants musicaux, le Cavajazz Club trouva son écrin dans le hameau médiéval de La Roche. Le nom de l’association vient du lieu restauré et mis à disposition par Max Cottet : trois magnifiques caves voûtées, naturellement destinées aux concerts… Philippe Euvrard, musicien aguerri et renommé, apporta quant à lui sa connaissance des réseaux musicaux et son savoir-faire en terme de programmation. Autour d’eux, c’est une véritable ruche qui s’est affairée à rendre ce lieu convivial et accueillant, autant pour les artistes que pour le public.

Cavajazz à Viviers

En 2007, Cavajazz déménage à quelques encablures de son village d’origine... L’association est déplacée à Viviers, une ville à la taille plus importante et au patrimoine tout aussi exceptionnel, située aux abords du Rhône. En 2007, face au succès croissant de ses concerts, à l’évolution du monde de la culture et suite à une décision d’une partie de ses membres, l’association déménage dans la commune de Viviers et reçoit un soutien important de la Mairie en s'inscrivant dans le développement culturel et artistique de la commune et de son territoire. Les concerts sont alors majoritairement programmés dans le Théâtre Municipal (monument datant de 1928 récemment réhabilité), mis à disposition par la commune. Il est ainsi doté aujourd’hui d’une très bonne acoustique, d’une jauge variant entre 150 et 250 places, et bien sûr des aménagements nécessaires à l’amélioration de l’accueil du public et des artistes.