Musiques du monde
© Pauline Biswell
sam. 19 novembre
LES AMAZONES D'AFRIQUE
20h30
Théâtre Municipal | Annonay
Sur place - Tarif plein : 18€
Tarif adhérent : 14€
Tarif réduit (sur place / en prévente) : 14€
Tarif jeune (sur place / en prévente) : 10€
Réserver
LES AMAZONES D'AFRIQUE

Concert présenté en partenariat avec En Scènes - Annonay Rhône Agglo.

« Super-groupe » à plus d'un titre, Les Amazones d'Afrique rassemblent des artistes-activistes majeures de la scène malienne, mais aussi des causes politiques essentielles, des générations et des genres musicaux… Féminin & panafricain, ce projet puissant est de retour avec un nouvel album qui l'ancre un peu plus dans un afro-futurisme radicalement inclusif et égalitaire, prêt à faire vibrer l'humanité toute entière.

Si vous aimez :
Mamani Keita, Oumou Sangare, Angélique Kidjo…

Une force créative qui réunit des voix internationales, des harmonies douces et puissantes qui défendent les droits des femmes et des jeunes filles, une fusion de talents et de générations… Les Amazones d'Afrique sont de retour avec Amazones Power, après le succès de leur premier album, République Amazone, sorti en 2017.

Les racines de ce 'super-groupe' féminin panafricain remontent à 2014, quand trois stars de la musique et activistes du changement social maliennes – Mamani Keita, Oumou Sangare et Mariam Doumbia (également membre du duo légendaire Amadou & Mariam) entament une conversation sur l'égalité des sexes avec Valérie Malot (directrice de l'agence de booking/créative 3D Family). « Nous nous sommes rendues compte que la répression des femmes, sur le continent et à travers le monde, était quelque chose qui touchait vraiment toutes les femmes, se rappelle Valérie Malot. Ce n'est pas une question de couleur ou de culture. C'est quelquechose de générique. Toutes les femmes peuvent s'y reconnaître. »

Un collectif dont le nom rend hommage aux générations de guerrières courageuses et fières (ainsi qu'au groupe féminin avant-gardiste des années 60, Les Amazones de Guinée). Les Amazones d'Afrique ont également montré qu'elles ne craignaient pas de se confronter à des sujets qui restent un problème non seulement sur le continent africain, mais aussi à travers le monde : derrière les influences traditionnelles enivrantes et les grooves électroniques de leur deuxième album, le groupe aborde sans concessions des thèmes difficiles comme la misogynie et la violence, l'identité sexuelle, le mariage forcé et la pratique barbare des MGF (mutilations génitales féminines, ou 'excision'). Le son de l'album est également visionnaire, très riche mélodiquement et surtout très varié, mêlant des styles panafricains et des harmonies collaboratives à un son pop cru et contemporain, et à la production type Congotronix du légendaire Doctor L (alias Liam Farrell), qui a mixé et masterisé le disque à Dakar et Paris.