Scène de musiques actuelles
de territoire en ardèche

Artistes associé.e.s > Madjo

Madjo, Artiste Associée 2019/2020

Le dispositif Artiste Associé de la SMAC 07 permet de croiser nos différents axes de travail sur l’ensemble du territoire ardéchois : l’organisation de concerts dans des contextes variés, l’accompagnement à la création, la mise en œuvre d’actions culturelles & sociales en lien avec des acteurs locaux…


MADJO, Artiste Associée 2019/2020

Madjo a eu besoin de très peu de temps pour se sentir à l’aise dans le département ! De premières résidences en premiers temps de rencontres, elle fait son chemin au cœur de notre projet en alliant les temps de création avec son équipe et les moments privilégiés d’actions culturelles et sociales avec nos partenaires et des habitant.e.s.


EN CONCERTS

Pour les premières nationales le 20 mars à Annonay et le 21 mars à Viviers.
Pour un Atelier en Live exceptionnel avec un chœur de 120 collégien.ne.s de St Agrève, Lamastre et Guilherand-Granges le 9 avril à St Agrève !

EN RÉSIDENCES

À St-Agrève (Communauté de communes Val’Eyrieux) et à Annonay.
RDV En coulisses avec… Madjo mercredi 4 mars à 18h30, Salle des Arts à St Agrève (gratuit).

EN ACTIONS CULTURELLES & SOCIALES 

- À Annonay pour des rencontres & ateliers avec les Collèges de la Lombardière et des Perrières, les écoles primaires Malleval & Jean Moulin.
- Dans les Communautés de Communes Val’Eyrieux, Pays de Lamastre et Rhône Crussol pour des ateliers avec la crèche & la cité scolaire du Cheylard (dont un projet Fabrique à Jazz avec la SACEM), les collèges de St Agrève, Lamastre et Guilherand Granges.
- Dans la Communauté de communes Ardèche Rhône Coiron en lien avec le dispositif EAC et avec le Collège Chamontin (Le Teil) et Radio M, ainsi que les écoles primaires du Centre (Le Teil) & Henri Chaze (Cruas).

 

Créations passées

"Je suis auteure-compositrice du projet Madjo, qui est mon nom d’artiste.

En septembre 2010, j’ai sorti mon premier album « Trapdoor » chez Mercury/Universal qui fut accompagné d’un bel accueil médiatique. J’ai reçu le soutien de plusieurs radios (France Inter, Nova, Néo, …) . J’ai eu plusieurs chroniques dans des magasines de musiques et de société (Rolling Stone Magazine, Paris Match, …) ce qui m’a permis d’aller présenter mon spectacle sur scène, accompagnée de 3 musiciens.

J’ai été soutenu par le biais des Chantiers des Franco, par le festival des Francofolies de la Rochelle pour lequel j’ai pu jouer 2 années consécutives, par les Transmusicales de Rennes, le Printemps de Bourges…

J’ai eu la chance de tourner à l’étranger notamment en Afrique où j’ai pu faire une tournée de 6 semaines dans 12 pays, ceci grâce aux Instituts français.

 

En mars 2015 j’ai sorti mon deuxième album « Invisible World » en indépendant, il a été distribué chez Believe/Pias.

Pour ce second projet nous étions 4 sur scènes, j’ai pu tourner en France à nouveau mais également en Allemagne ( Reeperbahn Festival )

J’ai été soutenu par les radio suisses ( Radio Suisse Romande, Couleurs3),  ce qui m’a permis d’aller jouer sur ce territoire.

J’ai également reçu le soutien de la presse écrite comme l’Ilo, Clés, Longueur d’Onde…

 

Ces deux albums sont très différents l’un de l’autre. J’ai volontairement créé une rupture. J’avais besoin d’être libre à 100%. La voix y est toujours centrale mais je me suis autorisée plus de liberté musicale."

 

Son nouveau projet

Rébellion

 

"Le nouveau projet a été pensé et surtout vécu il y a quelques années. 

En devenant mère j’ai compris que mon devoir de transmission était centrale. J’ai eu envie d’écrire autour du vivant, de la menace, de l’urgence, de la beauté, de l’amour sous toutes ses formes, du féminin, d’un certain futur… J’ai lu des livres sur l’effondrement qui m’ont tout d’abord ébranlé puis éveillé encore plus fort. Je me suis dit que je ne devais plus craindre d’utiliser ma musique pour transmettre un message. Qu’il était temps de mettre à profit ma créativité pour éveiller les consciences. Sans prétentions aucunes, juste le besoin de mettre encore plus de sens dans mon métier. De porter cette « voix de la conscience », tout en restant musicale et poétique."

Madjo


Madjo : composition, chant lead

Max Fleau : batterie, choeur
Alexandre Millet : piano, claviers
Maureen Angot : chant choeur